La Haute Autorité de Santé (HAS) change de plateforme informatique en 2016, pour la procédure d’accréditation. Le Collège s’est adapté, a rempli ses objectifs et continue de vous accompagner dans vos démarches…

La HAS a procédé à la refonte totale de son site internet dédié à l’accréditation des médecins,  www.accreditation-des-medecins.fr (SIAM 2) sera accessible à partir du 17 mai 2016, ce qui représente un véritable défi pour le CFAR : il lui a fallu régulariser le plus grand nombre de médecins (bilan et EIAS), car seuls ces derniers seront pris en compte dans le nouveau support. Grâce à l’effort de tous, l’objectif est atteint : environ 1 500 Anesthésistes-réanimateurs seront bien accrédités en 2016 ! Pour les autres, ils devront rapidement se réengager et peuvent déjà compter sur l’accompagnement du Collège.

La nouveau système de la HAS doit simplifier la vie des médecins, grâce à une interface plus conviviale et la possibilité d’amorcer réellement le dispositif d’accréditation en équipe. Cette démarche collective et mono-disciplinaire est motivante pour notre spécialité, dans la mesure où les EIAS (Evènement Indésirable Associé aux Soins, ex-EPR) ne seront déclarés qu’après une analyse commune lors d’une RMM ; leur nombre sera aussi réduit.
L’analyse secondaire de la base “retour d’expérience” de la HAS sera également plus contributive et réceptive aux propositions d’améliorations que nous faisons à travers les formations du CFAR .

Le travail en équipe multidisciplinaire n’est pas oublié. De nombreuses réunions, avec les responsables des organismes agréés de chirurgie et d’autres acteurs du plateau technique lourd, permettent de promouvoir des actions communes ; c’est le cas de la fameuse Solution pour la Sécurité des Patients de niveau 3, qui sera largement diffusée et expliquée cette année, avec pour thème : « Les points clés et solutions pour améliorer le travail en équipe chirurgie et anesthésistes réanimateurs”.

Enfin, le comité Analyse et maîtrise du risque de la SFAR, qui élabore les propositions pédagogiques du CFAR, va mettre à disposition des fiches réflexe destinées à la gestion immédiate de nombreuses situations critiques (SSP de niveau 1).
Dans ce contexte compliqué et la “jungle” de la FMC, parfois difficile à saisir, il est important de se souvenir que le DPC est obligatoire et que l’accréditation vaut DPC.

De nombreuses officines peuvent proposer des programmes de DPC, plus ou moins qualitatifs, mais le CFAR est le seul organisme mandaté pour gérer à la fois l’Accréditation et le DPC. Les médecins ont trop peu de temps pour pouvoir en “perdre” dans des actions sans réel intérêt : nous ne pouvons que vous inciter à privilégier la qualité, en choisissant les bons programmes, les intervenants, les labellisations et les formations reconnues dans la discipline. C’est d’ailleurs la mission du CFAR et nous sommes tous là pour vous y aider !