Validation EPP 2018-03-13T03:36:41+00:00

Pour valider sa démarche d’EPP, il faut répondre à plusieurs conditions. Le CFAR propose plusieurs méthodes. Il est également possible de mettre en place un programme personnalisé.

Conditions de validation :

Voici les conditions attendues pour évaluer les pratiques (au titre d’une démarche individuelle de validation) :

  • le choix d’une plusieurs démarches d’EPP permettant des actions d’amélioration, s’inscrivant dans la durée et significatives de la pratique habituelle du médecin ;
  • l’implication individuelle du médecin ;
  • le suivi tangible des actions entreprises, quelles qu’en soient les modalités (critères, indicateurs, audit, bilan d’activité…), permettant de montrer l’impact de la démarche sur ses pratiques.

En cas d’action collective, chaque médecin doit demander une une validation individuelle de son action, en remplissant un dossier EPP, à transmettre au CFAR : contact@cfar.org. Il est nécessaire d’expliciter son engagement personnel dans la démarche d’équipe.

Les dossiers de demande de validation seront évalués au regard de plusieurs critères :

  • l’élaboration et la mise œuvre d’actions d’amélioration des pratiques
  • les informations relatives au recueil des données et au suivi du déroulement de la démarche
  • le suivi des actions d’amélioration entreprises


Les méthodes proposées par le CFAR :

1. L’audit clinique

Si cette méthode est choisie, il faut au moins 1 tour d’audit sur un thème donné, accompagné obligatoirement des actions de suivi et d’impacts. Leurs modalités sont laissées au libre choix du praticien : 2ème tour d’audit, contrôle régulier de dossiers et résultats obtenus, suivi et résultats d’un indicateur, bilan des résultats obtenus à distance de l’audit, etc.

Les documents justificatifs sont la checklist et le rapport d’audit (à télécharger à partir du dossier EPP). Ce dernier doit comprendre, entre autres, les mesures d’amélioration mises en oeuvre, avec suivi et impact.

Pour un audit, il faut au minimum 10 dossiers par participant et au moins 20 dossiers pour le groupe de praticiens impliqués dans un programme d’EPP. Par exemple, si le praticien est seul, il devra analyser au moins 20 dossiers ; dans une configuration de 5 praticiens, travaillant ensemble au sein d’un même groupe, il est nécessaire d’analyser 50 dossiers.

Attention : un dossier d’EPP, ouvert sur le site, doit correspondre à une action menée à son terme ; exemple. Par exemple, dans le cas des audits clinique, il faut les résultats du 2ème tour d’audit pour démontrer l’amélioration de votre pratique.

Plus d’infos sur la mise en place d’un audit clinique : cliquez ici

2. Chemin clinique :

Il n’y a pas de durée définie ou imposée pour un chemin clinique. Mais la demande de validation d’une démarche d’EPP, à travers cette méthode, doit être au moins au stade de la mesure des effets produits par les actions d’améliorations.
Les documents justificatifs sont la checklist et le rapport de chemin clinique, accessibles dans l’espace adhérent et à retourner au CFAR.
Plus d’infos sur la mise en place d’un chemin clinique : cliquez ici

3. Revue mortalité-morbidité :

Le choix du (des) thème(s) est laissé au praticien. Il faut au moins un an de fonctionnement pour considérer que l’action d’EPP est pérenne.
Les documents justificatifs  sont un règlement intérieur et un bilan d’activité annuel, dans lequel figurent les principales actions d’amélioration entreprises (et leur suivi).
Plus d’infos sur la mise en place d’une revue mortalité-morbidité : cliquez ici

4. Staff-EPP :

Le choix du (des) thème(s) est laissé au praticien. Il faut au moins un an de fonctionnement pour considérer que l’action d’EPP est pérenne.
Les documents justificatifs  sont un règlement intérieur et un bilan d’activité annuel, dans lequel figurent les principales actions d’amélioration entreprises (et leur suivi).

Plus d’infos sur la mise en place d’un staff-EPP : cliquez ici

5. Programme EPP personnalisé :

Pour les praticiens qui ne seraient pas intéressés par les programmes disponibles actuellement au CFAR, il est possible de soumettre un autre travail en remplissant le dossier personnalisé à télécharger. A adresser également à contact@cfar.org